Urbanisme et démocratie

association de quartier

vous êtes ici : accueil du site - Vie de l’association - les bulletins - bulletin n°78

bulletin n°78


Jardin partagé : un nouveau départ
Ça faisait longtemps qu’on attendait mais maintenant c’est officiel. Le jardin partagé des Thermopyles va s’agrandir. La parcelle qui se trouve au coude de la rue, devant le bâtiment de la Pension de famille, va s’étendre sur une partie de la cour voisine (le jardin des fêtes) et les travaux devraient commencer en janvier. Ce sera un chantier assez particulier puis-qu’une part des travaux sera effectuée par des habitants et habitantes du quartier, sous l’égide de Chifoumi, une association de jeunes paysagistes. Il y a plusieurs raisons à cela. Il s’agira d’abord de récupérer des matériaux (pierres, morceaux de dalle, bois, etc.) et de les réutiliser (construction de bancs, de bordures, etc.) afin de réduire l’impact écologique du chantier (moins de transports de gravats et de matériaux pour l’aménagement). Ensuite il s’agit aussi de s’approprier cet espace tout en conservant la mémoire de ce qu’il était – le centre physique et symbolique de la lutte contre les projets de destruction urbaine des années 1990 et le lieu des fêtes de quartier de 1996 à 2013. Enfin, c’est aussi la possibilité d’élargir notre groupe de jardiniers avec l’arrivée de nouvelles personnes intéressées_ : ce chantier participatif est en effet ouvert à toutes les bonnes volontés.
L’aménagement du jardin ne signifie pas pour autant la fin des fêtes de quartier (rappel : Udé ! en organise quatre par an, à chaque changement de saison) : le jardin intégrera un large espace pour poursuivre cette tradition et on espère pouvoir en profiter pour la Crêpes-Party de la fin mars. Rappelons que le jardinage sera collectif : le jardin ne sera pas divisé en parcelles individualisées mais cultivé collectivement (à l’exception de quelques espaces dédiés à l’activité pédagogique pour des écoles). Si vous êtes intéressé-e, prenez contact avec nous.

Expulsions
Le logement dans le 14e n’est pas un long fleuve tranquille. Une de nos adhérentes a été expulsée en octobre et plusieurs de nos voisins restent encore menacés. Le soutien du quartier a pu payer pour Mme K. – que la Préfecture voulait expulser en octobre dernier, bien qu’elle soit considérée comme prioritaire pour un relogement d’urgence. Si la mobilisation du collectif logement – Paris 14 a permis d’obtenir un sursis, il faut encore exiger qu’il n’y ait pas expulsion sans relogement à la fin de la trêve hivernale. Même chose pour les habitants qui occupent l’immeuble vide du 16, rue Pernety encore menacés d’expulsion.
La situation du Baroudeur est encore en suspens. Les habitants de cette petite maison, abandonnée depuis une vingtaine d’années et squattée depuis le printemps dernier, sont aussi menacés d’expulsion ; le jugement du tribunal d’instance a été repoussé à la mi-janvier et les occupants essaient de négocier leur départ contre l’arrêt des poursuites. Urbanisme & démocratie a apporté son soutien à ce lieu qui s’était progressivement ouvert au quartier ces derniers mois en prêtant sa salle du rez-de-chaussée (un ancien bar) pour des réunions, des ateliers (comme ceux des APC-14) ou des animations (comme les bals des voisines et des voisins qui avaient connu un franc succès dans le quartier ainsi qu’un notable brassage social des participants). Ce soutien vise aussi à contrer des ragots véhiculés par un voisin malveillant.

20 ans
2013 a été l’année des vingt ans d’Urbanisme & démocratie dont la célébration a notamment eu lieu tout au long du mois de juin (repas de quartier, apéro, mobilisation contre le mal-logement, après-midi de lectures, exposition au Moulin à café, promenade à la pleine lune, ciné en plein et fête des Thermopyles). Le super-héros du quartier – Zacman – qui s’était fait connaître par ses actions contre les projets de Zac Didot à la fin des années 1990, a fait plusieurs apparition à cette occasion – notamment lors du repas de quartier du 7 juin en masquant une caméra de vidéosurveillance et en s’en prenant à l’affichage publicitaire.
Cet anniversaire a aussi permis de mettre sur les rails une vieille idée : celle de monter une chorale qui chroniquerait les activités de l’association et la vie du quartier. Depuis sa première apparition publique (à la fête de la musique : rue des Thermo-pyles puis au cabaret Le Magique et enfin à la sortie du métro Pernety), elle a étoffé son répertoire (et sa composition). Retrouvez ses détournements sur le site de l’association.

Maison grecque
Avec la poursuite du projet de jardin partagé aux Thermopyles, Udé ! relance ses propositions concernant l’aménagement de la Maison grecque, ce pavillon abandonné de l’arrière-cour de l’immeuble du 9, rue de Plaisance, et mitoyen du jardin : du logement social à l’étage et des locaux associatifs au rez-de-chaussée. Retrouvez le détail de ses propositions dans un “quatre-pages” téléchargeable sur le site de l’association.

Municipales
Association de quartier du 14e arrondissement de Paris, Urbanisme & démocratie reste indépendante des enjeux électoraux. À l’approche des élections municipales de mars 2014, elle rappelle que, comme elle l’a toujours fait, elle n’apporte son soutien à aucune des listes en présence sur Paris et sur l’arrondissement. Des adhérents de l’association figureront comme candidats sur certaines listes électorales. Nous rappelons qu’il s’agit là de décisions individuelles qui n’engagent que ces personnes et qu’aucune d’elles ne peut se prévaloir du soutien d’Urbanisme & démocratie. Conformément à nos pratiques, ces personnes n’exercent plus de fonctions exécutives au sein de l’association.

fichier joint à cet article :
bulletin n°78 - 200.8 ko




Urbanisme & démocratie accueil
Urbanisme & démocratie dossiers
Urbanisme & démocratie rendez-vous
Urbanisme & démocratie à propos du site | espace privé