Urbanisme et démocratie

association de quartier

vous êtes ici : accueil du site - Les dossiers d’Udé ! - Aménagements - lettre ouverte au maire du 14e au sujet du permis de construire au 103-105, rue Raymond-Losserand et 49, rue de Gergovie

lettre ouverte au maire du 14e au sujet du permis de construire au 103-105, rue Raymond-Losserand et 49, rue de Gergovie


Suite à la réunion publique que vous avez animée avec la Siemp le 25 novembre dernier, notre association tient à réagir à certains de vos propos et à préciser certains points.

L’immense majorité des intervenant-e-s a demandé à ce qu’au-delà des réunions d’information une véritable concertation soit engagée sur ce projet afin d’éviter un rejet important de la part des habitant-e-s et de plusieurs associations. Votre municipalité s’est engagée en adoptant les “modalités de la concertation dans le XIVe arrondissement” en décembre 2008 avec les associations du Cica, nous vous demandons simplement d’appliquer ces modalités à ce projet.

La présentation qui a été faite ce soir-là a fait ressortir plusieurs choses auxquelles ni vous ni les représentants de la Siemp n’ont voulu répondre :
- la satisfaction de la requête de certains demandant de garder une séparation physique entre le 103 et le 105 conditionne tout le bâti du projet. Sans cette contrainte, l’implantation des nouvelles constructions eut pu être toute autre et de nombreuses tares du présent projet évitées comme l’accès à la salle Marius Magnin ou l’obstruction des jours de souffrance de plusieurs appartements de la rue de Gergovie. L’association Monts 14 qui vous a demandé pourquoi les bâtiments n’avaient pas été implantés autrement, notamment en tenant compte des pignons et murs aveugles existants, n’a pas eu de réponse à sa question.

- L’accès à la salle Marius Magnin justement, doit impérativement être revu si vous voulez vraiment que cette salle garde sa vocation de salle de spectacle, de travail et de répétition pour les troupes du quartier. Ce point a été amplement développé par plusieurs intervenant-e-s mais contrairement à d’autres points de vues vous ne semblez pas vouloir le satisfaire. Si, comme vous l’avez dit à plusieurs reprises, vous comptez “municipaliser” un jour cette salle, faites en sorte qu’elle puisse véritablement remplir sa fonction. L’accès à la salle doit être un accès dédié. Des véhicules doivent pouvoir s’y garer au plus près pour charger et décharger le matériel nécessaire aux spectacles, le public doit pouvoir s’y rendre sans passer au travers de plusieurs cours d’immeuble et en dérangeant le moins possible le voisinage.

- La question de la continuité des activités aujourd’hui hébergées par la salle Marius Magnin pendant les travaux doit encore être étudiée par vos services ; elle est centrale dans ce quartier déficitaire en équipements de la sorte.

- La nature des logements à construire est, à nos yeux, également problématique. Sans remettre en cause le droit de chacun-e à pouvoir bénéficier d’un logement social, force est de constater que de nombreuses personnes sont aujourd’hui exclues de toute possibilité de logement privé. Il s’agit des personnes vivant avec les minima sociaux ou travaillant à temps partiel (souvent en contrats précaires de type CA ou CAE), touchant bien moins que le Smic ou de foyers gagnant entre 1000 et 2000 € avec un taux d’effort souvent de 50%. Nous vous demandons donc une nouvelle fois de faire construire des logements de type PLAI ou PLUS, seuls vrais logements sociaux (et par conséquent de ne pas mettre de logements PLS dans ce programme). Dans la réponse que vous avez faite au représentant de notre association, vous avez avancé des chiffres inexacts en disant qu’un couple avec un enfant qui gagne 3300€ par mois était obligé de se loger en PLS. Comme l’atteste le tableau du ministère du logement ci-dessous, comme le souhaite notre association et contrairement à ce que vous avez avancé ce soir-là, ce couple répond bien aux conditions d’accès à un logement type PLUS et pourra en obtenir pour peu qu’il en existe suffisamment et c’est bien ce que demande notre association.

Plafond de ressources pour Paris et communes limitrophes
Catégorie de ménagePLAI PLUS PLS
annuelmensuelannuelmensuelannuelmensuel
111 993€999,41€21 802€1816,83€31 598€2633,16€
219 551€1629,25€35 584€2965,33€47 224€3935,33€
325 629€2135,75€42 715€3559,58€61 906€5158,83€
428 051€2337,58€50 999€4249,91€73 912€6159,33€
533 371€2780,91€60 678€5056,50€87 939€7328,25€
637 554€3129,50€68 279€5689,90€98 955€8246,25€
Personne supplémentaire4 185€348,75€7 607€633,91€11 025€918,75€

Nous venons de prendre connaissance de votre souhait de ne pas signer le permis de construire en l’état, nous vous demandons donc d’en profiter pour entamer une véritable concertation avec toutes les parties prenantes : vos services, la Siemp, les riverain-e-s, les représentant-e-s des copropriétés et les associations concernées. Selon les modalités de la concertation qui vous engagent, il ne s’agit pas de réunir largement pour présentation d’un projet déjà bloqué comme vous l’avez fait le 25 novembre dernier, mais bien d’entendre toutes les parties prenantes et de les associer à l’élaboration du programme.

Selon notre association, cette concertation, pour peu que toutes les parties prenantes soient prêtes à s’écouter et à rechercher le consensus, pourrait se dérouler en quatre à cinq séances espacées de trois semaines chacune afin que les comptes-rendus puissent être appréhendés par tou-te-s et commentés avant la séance suivante. Une réunion de rendu des travaux de cette concertation pourrait ensuite clore le processus en validant les choix du groupe.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos sincères salutations.

Paris, le 28 décembre 2009

fichier joint à cet article :
présentation du projet de la Siemp à la réunion publique du 25 novembre 2009 - 1.6 Mo




Urbanisme & démocratie accueil
Urbanisme & démocratie dossiers
Urbanisme & démocratie rendez-vous
Urbanisme & démocratie à propos du site | espace privé