Urbanisme et démocratie

association de quartier

vous êtes ici : accueil du site - Vie de l’association - Rapport d’activités 2004 / 3

Rapport d’activités 2004 / 3


Le groupe “logement” en 2004

Le groupe thématique“logement” ne s’est pas réuni très souvent cette année car ses membres actifs se sont essentiellement consacrés au projet pension de famille. Néanmoins, quelques actions ont été menées pour exprimer une solidarité de voisinage en matière de logement et en cohérence avec les objectifs d’Udé ! d’inciter les habitants à prendre part à l’amélioration de leur cadre de vie.

Pension de famille
Si le projet “pension de famille” a émergé du groupe “logement” d’Udé !, c’est aujourd’hui l’association “Pension de famille à Bauer-Thermopyles-Plaisance” qui porte le projet. Cette association a été créée en novembre 2003 comme association spécifique avec l’objet de créer, gérer et animer un lieu d’habitat durable du type “pension de famille” ou “maison relais”. Les membres de cette association viennent en partie d’Urbanisme & démocratie mais pas leur totalité.
Le projet, lancé par Udé ! en 2001 vient d’être accepté par la Ville de Paris : sa réalisation sous la forme juridique de “Maison relais” est prévue au 6-8, rue des Thermopyles avec l’Opac comme maître d’ouvrage. La grande nouvelle est que l’association “Pension de famille à Bauer-Thermopyles-Plaisance” sera gestionnaire direct de la structure ! Heureux et encouragés par ce succès (ou le début d’une nouvelle ère pour les projets d’habitants), les membres de l’association se consacrent actuellement à l’organisation des activités salariées et bénévoles dans la maison qui ouvrira ses portes fin 2006.

Initiative Logement Social 14 (ILS 14)
Une des idées exprimés par le groupe thématique “logement” avait été la création d’un comité local qui centraliserait les réflexions concernant le logement dans l’arrondissement. Formulé en 2001, dès la mise en place du groupe “thématique”, nous avons régulièrement sollicité le maire-adjoint au logement. C’est en janvier 2004 qu’il a enfin entendu la demande et a réuni un groupe de travail “Initiative logement social 14” (ILS 14). Plusieurs représentants associatifs (dont Urbanisme & démocratie, l’association “Pension de famille à Bauer-Thermopyles-Plaisance”, le Collectif des Citoyens du 14e, plusieurs amicales de locataires, Solidarités nouvelles pour le logement, Habiter au quotidien, On bouge en bus...), des institutionnels et des élus ont commencé à mettre en commun leurs réflexions et connaissances.

Le travail de ce groupe vise, d’une part, à améliorer les relations entre les principaux organismes HLM de l’arrondissement et leurs locataires. D’autre part, son objectif est d’engager une réflexion et un échange d’information entre les intervenants du logement, les élus et les habitants. Ce travail se conçoit dans une perspective de longue durée et vise à élaborer des solutions concrètes pour des problèmes précis.

Les élus locaux portant l’initiative sont l’adjoint aux Affaires générales, à la politique de la Ville et à l’habitat ainsi que l’adjointe aux Affaires sociales et aux personnes handicapées.

Le 12 juin dernier, ILS 14 a organisé une réunion publique d'information au local associatif de la rue du Moulin des Lapins. L’objectif était de sensibiliser les habitants à la question du mal logement et de leur donner la parole. L’idée était de faire un constat sur la situation nationale et parisienne et de présenter de manière plus générale des problématiques concomitantes, à savoir : hébergement d’urgence, pensions de famille, nécessité du maintien dans les lieux, personnes sans logement, initiatives d’habitat solidaire, non accessibilité au logement social. Cette réunion publique a été aussi l’occasion de présenter des initiatives associatives proches du terrain afin d’encourager l’émergence de projets et de faire de la pédagogie auprès des élus et des habitants sur ce qui est déjà réalisable. Elle a inauguré un cycle de journées thématiques sur des thèmes plus spécifiques (pensions de famille, urgence, baux glissants, relations avec les bailleurs sociaux et sollicitation de leur pôle social, amélioration des contacts entre service sociaux et associations, etc.)

Ont participé comme intervenant à cette réunion les associations Solidarité nouvelles pour le logement gérant des logements passerelle dans le 14e (Marie-Claude Doméon, aussi adhérente d’Udé ! a présenté le travail d’accompagnement social des familles en difficulté vers le logement autonome), les Petits frères des pauvres avec un projet de maison relais rue de la Gaîté (Isabelle Vasseur a présenté le projet et des résidents d’une autre pension de famille des Petits frères ont apporté leur témoignage) et l’association “Pension de famille à Bauer-Thermopyles-Plaisance” (qui a présenté son projet de solidarité locale).

Un représentant de l’association Habitat solidaire (Patrick Briens) a présenté le constat national et parisien en la matière. Cette association fait partie de la mouvance des associations qui créent du logement en pratiquant ce qu’on appelle “maîtrise d’ouvrage d’insertion” : du fait de leur statut associatif elles sont beaucoup plus proche des besoins des habitants qu’un grand organisme HLM ce qui peut être intéressant pour réaliser des projets d’habitants émergeant des quartiers et en phase directe avec les besoins.

Pour l’année à venir les thèmes retenus par ILS 14 sont : les baux glissants dans le 14e, la concertation des travaux de rénovation dans certains immeubles HLM. Enfin, un travail de diagnostic sera mené sur la question des sans-abri de l’arrondissement. Une réunion publique d’information en juin portera sans doute sur les initiatives menées en faveur des personnes sans domiciles fixes.

Expulsions au 26, rue de la Tombe-Issoire
Urbanisme & démocratie est membre du Comité de soutien des résidents du 26, rue de la Tombe Issoire depuis le début du squat. Cet été, une partie des résidents du site a été expulsée très violemment par la préfecture de police, sur demande du promoteur : la Soférim. Le Comité a organisé, et les membres d’Udé ! et du groupe “logement” y ont beaucoup contribué, le soutien moral et l’accompagnement social des familles expulsées. La Conférence Saint Vincent de Paul, chargée par la Soférim du relogement des squatteurs, n’avait pas beaucoup de propositions de relogement à faire. Suite à l’expulsion, le groupe “logement” a relancé un contact avec l’association Pour loger (association professionnelle ayant de longues années d’expérience en matière de relogement réussi de squat). L’idée étant de dynamiser les choses et d’organiser un vrai diagnostic social qui permette d’analyser les situations précises des familles afin de faire des propositions de relogement adaptées. Ce travail est actuellement amorcé et s’écoulera tout le long de l’année prochaine. Nous espérons que bilan de ce diagnostic permettra de négocier des solutions concrètes y compris pour les personnes en cours de régularisation administrative.

Réunion publique Bauer-Thermopyles
En septembre a commencé la dernière phase de la concertation des habitants concernant l’aménagement global du secteur Bauer-Thermopyles, berceau d’Udé !.
En charge d’aménager deux terrains en friche (6-8, rue des Thermopyles et 15-17 rue de Plaisance), l’Opac a désigné un architecte et a présenté son projet d’aménagement global du secteur lors d’une réunion publique le 29 septembre dernier en mairie. L’Opac y réalisera, au 6-8, rue des Thermopyles une Maison relais comportant 21 logements pour personnes seules et couples. Seront également construits 7 logements sociaux familiaux du type prêt locatif aidé d’insertion (PLA.I) dans un immeuble au 15-17, rue de Plaisance.
Urbanisme et démocratie s’est exprimé en faveur du volet logement de ce projet d’aménagement tout en précisant que la discussion continue sur la partie ’Jardin des Thermopyles’ car il est primordial pour les habitants de ce quartier de pouvoir disposer d’un espace festif en plein air ainsi que d’un local associatif permettant d’organiser les fêtes au cœur de leur secteur principal d’animation.

Forum social local du 14e
Coordonnée par Urbanisme & démocratie et Attac avec le concours de la Ligue des droits de l’homme, une rencontre-débat avec les témoignages de familles et d’associations a eu lieu sur le thème “Se loger dans le 14e : l’actualité”. Après une introduction sur l’histoire du droit au logement en France, faite par un représentant d’Udé !, deux situations particulières préoccupant depuis un moment les habitants de l’arrondissement ont été présentée : le Comité de soutien des résidents du 26, rue de la Tombe Issoire a présenté la situation du squat où un promoteur privé cherche à détourner la vocation de logement social initialement prévue et où une partie des résidents ont été expulsés très violement l’été dernier. Un représentant de l’amicale des locataires de l’immeuble du 1, rue de Gergovie a présenté la situation des cheminots menacés par une hausse insupportable des loyers suite à la vente de l’immeuble par la SNCF. La SFCI, filiale de la SNCF, fixe des conditions insupportables au renouvellement des baux, excluant de fait les retraités qui sont pourtant là depuis très longtemps. Il s’agit d’une opération spéculative faite sur le dos des cheminots retraités.
Ce débat a aussi permis de faire connaître le projet de pension de famille. Enfin, le public a été informé de l’existence d’un groupe de travail et de réflexion réunissant des élus, des habitants, des représentants associatifs et des intervenants du logement actifs dans l’arrondissement. Le débat qui a suivi - une trentaine de personnes étaient présentes dans la salle - a fait ressortir un besoin d’information et de proximité de terrain. En présence du maire adjoint au logement du 14e, la demande de création d’un service d’action sociale liée au logement a été avancée par les associations. La nécessité d’un meilleur échange avec les assistantes sociales a été exprimée également.

En conclusion, on peut dire que l’année 2004 a été riche d’activités et d’expérience pour les membres du groupe logement. Cependant, la plupart d’entre eux étant dorénavant mobilisés sur le projet pension de famille (premier projet de cette ampleur à être porté par des habitants en France !), ils ne pourront plus se consacrer avec la même énergie à l’animation du groupe. De nouveaux membres d’Udé ! sont invités à rejoindre le groupe logement pour que le travail accompli jusqu’ici puisse continuer et que la mairie d’arrondissement trouve toujours un interlocuteur solide, éclairé et fédérateur du côté des habitants. Ce serait bien de déterminer un binôme en charge de l’animation du groupe...

Perspectives 2005

  • redynamiser le groupe logement par l’accueil de nouvelles personnes,
  • participer aux réflexions sur la création d’un service d’action sociale liée au logement à la mairie du 14e, préparer un Cica sur le constat sur les compétences et dysfonctionnements de l’action dans l’arrondissement (notamment en ce qui concerne leur intervention liée au problèmes de logement),
  • continuer à répertorier les problèmes locaux (notamment avec le centre d’hébergement Sonacotra de la rue Vercingétorix qui nous a sollicité au FSL), l’immeuble vendu par la SNCF au 1, rue de Gergovie, le squat du 26, rue de la Tombe-Issoire,
  • intervenir de manière ciblée pour l’accès au logement des personnes ayant des modestes revenus...
Urbanisme & démocratie accueil
Urbanisme & démocratie dossiers
Urbanisme & démocratie rendez-vous
Urbanisme & démocratie à propos du site | espace privé